Femmes de droit

Droit des femmes

Charge émotionnelle

Charge émotionnelle

Définition

La charge émotionnelle, est un concept proche de celui de la charge mentale. Ils ont d’ailleurs tous les deux été popularisés par la dessinatrice Emma dans ses BD Fallait demander et La charge mentale et autres trucs invisibles.

(Pour un focus sur le concept de charge mentale, rendez-vous ici).

La charge émotionnelle tout comme la charge mentale, est très majoritairement prise par les femmes.

« C’est le fait d’avoir des attentions psychologiques ou matérielles envers l’autre. Écouter les soucis de son compagnon quand il rentre du travail, lui acheter des vêtements sans qu’il le demande… En bref, devancer ses besoins pour créer un environnement de vie confortable. » Emma (dans une interview pour le journal Elle).

Ainsi, les femmes sont censées créer un environnement émotionnel confortable pour leur entourage. C’est un travail permanent, invisible et gratuit où les femmes s’oublient ou cachent leurs propres émotions pour que leurs proches se sentent bien. 

Malheureusement, les soins et les attentions prodigués ne sont souvent pas réciproques. Grâce à ce confort émotionnel, il est d’autant plus facile pour les hommes de s’impliquer dans la vie hors du foyer : la vie publique, leur travail…

Pourquoi ?

Cette charge émotionnelle renvoie à la division genrée des rôles qui structure notre société patriarcale. Aux hommes, la responsabilité de travailler et ramener de l’argent à la maison. Aux femmes, celle de prendre soin de la famille.

Ces rôles sont intégrés très tôt dans l’éducation des enfants. Les petites filles ont le droit de pleurer et d’être sensibles alors que l’on apprend aux garçons à cacher leurs émotions. Ils ont donc moins d’outils émotionnels pour décrypter et réagir face à leurs propres émotions ou celles de leurs proches.

Ainsi, on attend bien souvent des femmes d’être plus douces, agréables et polies que les hommes. Ces attentes se font au sein du foyer mais également dans l’espace public (lorsqu’on demande aux femmes de sourire) ou au travail.

Au travail

Le sociologue Arlie Hochschild, est le premier à évoquer le concept de charge émotionnelle en 1983 dans The Managed Heart.

Pour lui, cette charge se retrouve notamment dans le milieu professionnel. Les femmes occupent majoritairement des postes où l’on attend des employé-e-s de favoriser le confort et les émotions de leurs clients.

C’est notamment le cas des hôtesses d’accueil ou des hôtesses de l’air. Ces femmes doivent garder le sourire et gérer leur stress ainsi que le confort de leurs clients et cela, peu importe leur état d’esprit.

Au sein des entreprises, les femmes sont également celles qui sont censées penser et organiser les fêtes d’entreprises, les pots de départ, les anniversaires, etc

Vie de couple

La charge émotionnelle a également un poids dans la vie d’un couple hétérosexuel. Les hommes ayant appris à ne pas dévoiler leurs émotions, ce sont les femmes qui bien souvent doivent faire le travail de comprendre ce qu’ils ressentent et essayer de les réconforter.

Par ailleurs, certaines femmes ont parfois l’impression de devenir la mère de leur conjoint, ce qui impacte également la vie sexuelle du couple.

Enfin, la charge émotionnelle joue également sur les représentations de l’entourage. Les femmes qui ne semblent pas assurer convenablement cette charge seront jugées. Par exemple, la famille du conjoint peut penser que la femme n’est pas une bonne épouse puisqu’elle ne prend pas assez soin de son mari. 

 

Louise Delette

Références juridiques

  • /

Femmes de droit - Droit des femmes, ASBL (n° d'entreprise : 0692.861.496)-Miriam Ben Jattou - 2019