Femmes de droit

Droit des femmes

Validisme

Définition

Le validisme ou capacitisme est une discrimination basée sur le handicap. C’est un système d’oppression qui considère que les personnes valides sont supérieures aux personnes handicapées. Le handicap est alors perçu comme quelque chose “d’anormal” et de honteux. L’idéal à atteindre est la validité. 

Ce système justifie notamment les discriminations dont les personnes handicapées souffrent. Peu prises en compte, ces discriminations sont présentes dans des actes et des discours très communs, dans la culture, les médias, chez les médecins, dans les lois…

De plus en plus d’associations cherchent à mettre en avant ce sujet et critiquent l’essentialisation des personnes handicapées dans notre société. En effet, on tend à oublier leur humanité et leur complexité.

La philosophe Charlotte Puiseux explique que dans une société capitaliste, un corps valide est rentable et utilisable. Ce n’est pas le cas pour un corps handicapé. Il existe donc une hiérarchie des corps que l’on retrouve même dans le milieu médical. Le but est de rendre les corps les plus valides possibles.

Femmes et handicap

Sur le modèle de l’intersectionnalité, les femmes handicapées souffrent de plusieurs discriminations : en tant que femme et en tant que personne handicapée. 

Les femmes handicapées ne sont pas considérés comme des personnes ayant des désirs et une sexualité. Par ailleurs, elles sont souvent infantilisées. La société leur renvoie l’image qu’elles ne peuvent pas plaire. Ce déni entraîne une haine de soi et de son corps qui peut être difficile à vivre.

Les femmes handicapées sont également plus souvent confrontées aux violences sexuelles. Si leur vulnérabilité peut s’expliquer par leur handicap, une partie de cette représentation est socialement construite. Par ailleurs, comme l’explique Elisa Rojas, certains hommes pensent leur accorder une « faveur » ou leur rendre service en ayant des rapports sexuels avec elles. 

Au sein des mouvements féministes, les questions spécifiques liées au handicap ne sont souvent pas pris en compte. Ainsi, certains combats propres aux féministes valides ne concernent pas directement les femmes handicapées. Par exemple : la lutte contre l’hypersexualisation des femmes.

Comment agir ? 

Le site EVE donne quelques conseils au niveau individuel, pour ne plus avoir un comportement validiste :

  • En tant que personne valide, il faut être conscient de son privilège

  • Ne pas faire de « bienveillance limitante » : « C’est gentil de prendre d’office le bras de la personne malvoyante pour l’aider à traverser, mais peut-être qu’elle est plus autonome qu’on se le figure. Et n’a accessoirement pas forcément envie d’être touchée sans qu’on lui ait demandé son avis. […] Ouvrir le dialogue avec l’autre pour lui proposer d’exprimer un éventuel besoin, oui ! Lui imposer une vision externe de sa situation, non ! »

  • Ne plus considérer les personnes handicapées comme des êtres d’exception du seul fait de leur handicap : Cela peut être difficile à assumer et peut mettre une pression sur ces personnes pour se conforter à cette vision.

  • Accepter de se comporter de manière  « politiquement correcte »​

Références juridiques

  • Loi

Femmes de droit - Droit des femmes, ASBL (n° d'entreprise : 0692.861.496)-Miriam Ben Jattou - 2019