Femmes de droit

Droit des femmes

Violences gynécologiques et obstétricales

Violences gynécologiques et obstétricales

Les violences gynécologiques et obstétricales sont celles vécues par toute femme ou personne porteuse d’utérus à l’occasion de soins ou d’examen gynécologiques ou obstétricaux. Elles peuvent être causées par un.e médecin, une sage-femme, un.e infirmièr.e ou tout.e autre soignant.e.

Les violences obstétricales sont définies comme étant des violences que les parturient.es peuvent vivre aux alentours de la naissance.

Plus généralement, les violences gynécologiques sont, quant à elles, celles vécues par toute femme ou personne porteuse d’utérus à l’occasion de soins ou d’examen en lien avec la santé sexuelle et reproductive.

Les violences gynécologiques et obstétricales au centre des médias

Ces violences sont enfin sur le devant de la scène médiatique. En effet, de plus en plus de femmes osent parler des violences qu’elles ont subies à l’occasion de leur accouchement ou d’examens gynécologiques.

Durant longtemps, cependant, ce sujet est resté très tabou. Mais, grâce notamment au travail de Marie-Hélène Lahaye, juriste et blogueuse féministe, le sujet a pris de l’ampleur sur la place publique. Elle a, en effet, permis de médiatiser ce sujet.

Son livre, Accouchement, les femmes méritent mieux est une perle qui reprend de nombreuses informations belges et françaises (Marie-Hélène Lahaye, Accouchement, les femmes méritent mieux, Michalon Editeur, Paris, 2018).

Des violences de genre

Les violences gynécologiques et obstétricales sont au croisement des violences institutionnelles et des violences de genre. En effet, une part de ces violences est clairement liée au genre. La médecine est patriarcale. Elle ne fait pas exception au reste de la société. Par ailleurs, les conditions de travail des soignant.es imposent à tous et toutes des actes et des protocoles violents tant pour les soignant.es que pour les patient.es.

Se défendre face aux violences gynécologiques et obstétricales

Un manuel d’auto-défense en matière de santé sexuelle et reproductive a été rédigé et est disponible gratuitement moyennant les éventuels frais de port. Ce manuel, intitulé « Zones à défendre » a été rédigé conjointement par les associations Garance, Plateforme pour une naissance respectée, Bruxelles Laïque, Gacehpa, Femmes et Santé, WomenHelpWomen et Femmes de droit.

Par ailleurs, Marie-Hélène Lahaye a écrit un billet très complet qui reprend les différents moyens de porter plainte tant en France qu’en Belgique.

Miriam Ben Jattou

Références juridiques

Femmes de droit - Droit des femmes, ASBL (n° d'entreprise : 0692.861.496)-Miriam Ben Jattou - 2019